Voici le concept de la maison comestible !

Aujourd'hui, nous sommes nombreux à apprécier les légumes et les fruits de nos potagers... Qu'ils soient énormes ou que l'on plante quelques fraises sur un balcon, la satisfaction de manger nos produits est indéniable.

Au Japon, l’entreprise nLDK pousse le concept de jardin un peu plus loin en construisant une « maison comestible » qui pousse à côté de votre jardin. Ne vous inquiétez pas, la maison ne peut pas être mangée, mais vous découvrirez qu’elle a des qualités surprenantes. Le projet s’appelle Edible House et s’inspire de l’architecture contemporaine pour proposer des maisons perméables dont l’intérieur est entièrement en bois.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par yosuke ohtake (@yotk__)


Le studio d’architecture nLDK vient d’achever un immeuble résidentiel doté d’un grand jardin potager à Nara (Japon). Le bâtiment s’inspire de l’architecture contemporaine, mais la conception est axée sur un concept défini par « l’unité de la nourriture et de la vie ». En effet, il intègre une immense cuisine et un grand jardin potager afin de parvenir à l’autosuffisance alimentaire et d’améliorer la qualité de vie, mais aussi de fournir une assistance aux communautés voisines. L’objectif est de faire pousser la maison en même temps que les légumes.

Au Japon, les appartements sont minuscules et les maisons ont rarement des jardins. Lorsque la crise sanitaire a éclaté, les Japonais, comme les autres citoyens du monde, ont dû faire face à un confinement strict. Ils ont commencé à faire pousser quelques légumes sur le rebord de leur fenêtre ou sur un petit balcon. La « Maison comestible » du CNLD a été conçue comme une réponse au contexte actuel, aux conséquences de la crise du COVID-19, au mondialisme et à l’économie néolibérale.


Les communautés et les activités économiques familiales doivent être reconsidérées. Pendant cette crise sanitaire, les architectes ont constaté que les maisons et les jardins étaient souvent trop éloignés les uns des autres, et ont donc dû faire entrer « le jardin dans la maison ». Après la crise, la recherche de biens immobiliers par les Japonais a changé, et le jardin est devenu un critère important dans leur choix.

Bien qu’elle soit appelée maison comestible, ce n’est pas vraiment le bon terme : disons que cette maison vous permet d’avoir un jardin à côté de la maison, avec de grandes portes coulissantes qui permettent d’accéder facilement au jardin à tout moment de la journée.

La maison est toujours placée sur le côté nord de la parcelle afin que le jardin reçoive un maximum de lumière solaire. La cuisine et la salle à manger ont un accès direct au jardin, qui est situé sous la maison afin de pouvoir voir les plantes qui poussent. La salle de bain du premier étage sert également de solarium ou de serre pour faire pousser des graines.

L’eau de la salle de bain est filtrée et utilisée pour arroser le potager. Au premier étage, des plafonniers sont utilisés pour créer une chambre à coucher calme, une salle de jeux pour les enfants et une bibliothèque avec une magnifique collection de livres.

Un toit en pente coiffe la structure résidentielle, permettant de recueillir l’eau de pluie et d’installer des panneaux solaires si le propriétaire le souhaite… Une maison comestible, peut-être pas, mais une maison intelligemment pensée !